Accueil > La collectivité > L'intercommunalité et son territoire

L’intercommunalité et son territoire

Le 1er janvier 2017 a été créé la Communauté de Communes Anjou, Loir et Sarthe issue de la fusion de 3 communautés de communes.

La CCALS est composée des Communautés de Communes du Loir, des Portes de l'Anjou et Loir et Sarthe.
Elle compte 27.000 habitants.

La communauté de communes

Quelques chiffres

La communauté de communes Anjou, Loir et Sarthe

  • 27 0000 habitants (chiffres INSEE 2013)
  • 3 pôles : Durtal, Tiercé, et Seiches sur Le Loir.

Les communes membres

Située au nord du Maine-et-Loire, à la frontière de la Sarthe et de la Mayenne, la communauté de communes regroupe les communes suivantes :

Un territoire aux multiples facettes…

Entre rivières et forêt, le territoire des Portes de l’Anjou se conjugue à tous les temps. Passé, présent et futur ne font qu’un pour offrir un cadre de vie hors pair.

Personnages célèbres et savoir-faire ancestraux ont notamment marqué l’histoire du territoire :

  • Louis Rouget le Braconnier, le plus célèbre braconnier d’Anjou, héros légendaire de Daumeray, emprisonné et mort au bagne de Cayenne pour avoir tué un gendarme – en savoir plus,
  • Foulque Nerra, illustre comte d’Anjou à l’origine de la construction du Château de Durtal - en savoir plus,
  • la boule de fort, jeu traditionnel de l’Anjou classé « Jeu patrimonial ligérien », dont une fabrique subsiste à Morannes – en savoir plus,
  • la terre cuite dont la tradition séculaire est perpétuée par 4 briquetiers des Rairies dont la Briqueterie du Croc, site artisanal bâti en 1836 et inscrit aux Monuments Historiques – en savoir plus.

… architecturalement dense

Eglise Saint-Pierre, MONTIGNE-LES-RAIRIES

De nombreux châteaux, manoirs et autres demeures bourgeoises se lovent au creux d’écrins de verdure ou au cœur des bourgs : Château de Durtal, Château de Chambiers, Château de Gouis, Château de la Fontaine, Château des Roches, Manoir du Serrain, Manoir de Mené, Manoirs de Gennetay et des Grignons… Sans oublier les chapelles et autres lieux de culte dont l’Église Saint-Pierre, labellisée « Église accueillante », construite au XIIe siècle, remaniée au XVe, détruite par la foudre en 1741, transformée et agrandie au XIXe.

Véritable poumon vert, la Forêt de Chambiers boise le sud de la communauté de communes Les Portes de l’Anjou. De plus le territoire est traversée par 2 rivières : le Loir et la Sarthe, au fil desquelles se dévoilent ports (notamment Chalou à la frontière entre Durtal et Les Rairies) et moulins (dont ceux du Colombeau à Morannes).

… résolument dynamique

La communauté de communes Les Portes de l’Anjou propose à ses habitants et aux entrepreneurs des services alliant modernité et fonctionnalité :

sans compter l’ensemble des activités et autres aides présentées sur ce site.