Accueil > La collectivité > Grands projets

La nouvelle Communauté de Communes à la loupe

Pour tout savoir sur la fusion des trois communautés de communes au 1er janvier 2017, retrouvez ci-dessous le diaporama présenté lors de la réunion d'information publique du mercredi 14 décembre à Montreuil-sur-Loir.


Documentation téléchargeable :
Présentation réunion publique 14 décembre 2016

Zoom sur les avancées du projet de fusion des communautés de communes

Le périmètre validé par la préfecture
Le périmètre validé par la préfecture

Le périmètre validé par la préfecture

La Préfète, par arrêté du 19 février 2016, a entériné le projet de fusion de trois communautés de communes en une seule entité qui regroupera les Communautés de Communes des Portes de l'Anjou, du Loir, et de Loir-et-Sarthe. Le 18 février, la Préfecture a présenté le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale qui devra être voté par les différentes communes et qui prévoit que le Maine-et-Loire s’organise en 9 grands territoires au 1er janvier 2017.
Le rapprochement de Loir-et-Sarthe, du Loir et des Portes d'Anjou permettra la création d'une nouvelle communauté de communes qui regroupera 26 702 habitants, ce qui sera la plus petite communauté de communes du département parmi les 9 souhaitées par la préfète.
L'apport des habitants se décompose comme suit : Portes de l'Anjou (8 046 habitants) + Loir-et-Sarthe (7 238 habitants) + Loir (11 418 habitants) = 26 702 habitants.
Daumeray, Durtal, Les Rairies, Montigné-Les-Rairies, Morannes-sur-Sarthe, Baracé, Cheffes, Etriché, Tiercé, Corzé, Cornillé-Les-Caves, Huillé, Jarzé-Villages, La Chapelle Saint-Laud, Lézigné, Marcé, Montreuil-sur-Loir, Seiches-sur-le-Loir, Sermaise sont les 19 communes qui constitueront ce nouveau territoire.

(Article extrait du magazine communautaire n°11 "Avril 2016")

Trois collectivités à marier : les enjeux de la fusion

Si les trois collectivités ont des choses en commun, elles ont aussi toutes leurs spécificités dont il va falloir tenir compte. La loi NOTre impose certaines règles comme la fiscalité unique sur le périmètre de la nouvelle Communauté de Communes. Cela implique donc une harmonisation de celle-ci. Les élus vont devoir se prononcer sur les compétences de la nouvelle collectivité. Certaines, déjà communes aux trois collectivités actuelles, resteront du domaine communautaire comme le développement économique, l'aménagement de l'espace (SCOT, PLUI), la collecte et le traitement des déchets ménagers (via le SICTOM Loir et Sarthe), la gestion des réseaux d'eau potable, la gestion des milieux aquatiques, le tourisme... D'autres compétences restent à définir quant à leur gestion par la nouvelle entité comme la culture, le logement social, la politique de la ville, les aménagements sportifs... D'un point de vue de la localisation, les trois "Com-com" ont émis le souhait d'être présent sur l'ensemble du territoire, des antennes devraient donc être conservées dans les locaux actuels. Le bureau d'études KPMG de NANTES a été choisi pour accompagner les élus dans cette démarche de fusion sur le volet des compétences, et sur le volet financier, fiscal et organisationnel.

Des travaux sur la Boire de Durtal

Le désencombrement de la boire est prévu.
Le désencombrement de la boire est prévu.

Le Contrat Territorial des Milieux Aquatiques (CTMA) des Basses Vallées Angevines a pour objectif la restauration des milieux aquatiques et des zones humides. Dans ce cadre, des travaux ont été menés en 2016 sur la boire de Durtal (dite de Cheman).
Cette boire est située rive gauche du Loir. Elle est entre autres visible le long de la prairie Saint Léonard, dans le secteur du lieu-dit "Le chemin"... Comme ce fut le cas pour la boire de pendu située à Morannes-sur-Sarthe à l'été 2015, les travaux qui ont été entrepris cette année ont notamment permis : le désencombrement de la végétation, la restauration des ouvrages de franchissements (buses et passerelles) et le retrait des amoncellements de sédiments.

 

Les travaux ont été suivis par le technicien de rivières des Basses Vallées Angevine, Bertrand Degrieck.
Tel : 02 41 05 50 77.

Le restaurant-bar-épicerie de Montigné-les-Rairies bientôt opérationnel

Le restaurant-bar-épicerie de Montigné-les-Rairies bientôt opérationnel
Le restaurant-bar-épicerie bientôt opérationnel

Démarrés en juin 2015, les travaux de construction du restaurant-bar-épicerie de Montigné-les-Rairies touchent à leur fin.
Ce chantier mené par la Communauté de Communes a permis de voir sortir deterre un bâtiment spécialement adapté aux besoins des futurs exploitants et conçu par le cabinet d'architecte Faivre. Situé rue de la Mairie, il comprend notamment une salle de restauration de 70m² et une épicerie de 20m² environ.
Le restaurant-bar-épicerie "O Défi" sera loué à Chantal et Christian Dekimpe, gérants de la société SAS O Défi, dont le projet a été retenu suite à un appel à candidature en 2013. Le couple arrive du Puy-de-Dôme où il a déjà exploité avec succès un commercede ce type. Cette construction a mobilisé un budget de 346 000 €.

L'ouverture de ce commerce devrait être effective au mois de mai 2016.

(Article extrait du magazine communautaire n°11 "Avril 2016")

Construction de 4 nouveaux ateliers-relais - ZA Pont Rame (Durtal)

Construction de 4 nouveaux ateliers-relais - ZA Pont Rame (Durtal)
Esquisse des 4 nouveaux ateliers-relais - ZA Pont Rame (Durtal)

Le nouveau projet de construction de 4 ateliers-relais devrait voir le jour en fin d'année 2016. Il se situe dans la zone de Pont Rame à Durtal, dans le cadre de l'extension de cette zone artisanale. Le projet, qui a été confié au cabinet d’architecte DESArchitecture (Corzé), suite à un appel d'offres, prévoit la construction de 2 fois deux ateliers-relais mitoyens d'une surface de 125m² chacun.
Les ateliers seront isolés et disposeront d'un bureau chauffé. Chaque atelier disposera d'un portail sectionnel électrique de 3m x 3m, d'un bureau, d'un wc avec lavabo avec possibilité d'aménagement futur d'une douche ou d'une cuisinette. 3 places de parking (dont 1 pmr) seront dédiées à chaque atelier dont l'accès se fera directement depuis la rue Gustave Eiffel.
La Communauté de Communes a prévu une enveloppe de 430 000 € HT pour ce projet qui permettra l'installation de porteurs de projet souhaitant se développer ou créer leur entreprise sur le territoire.

(Article extrait du magazine communautaire n°11 "Avril 2016")

Nouveau service aux habitants : les panneaux électroniques d'information sur le territoire

La Communauté de Communes a décidé de se doter d'un nouvel outil de communication en équipant chacune des 5 communes du territoire d'un panneau électronique d'information.

Suite à un appel d'offres, c'est la société Lumiplan qui s'est vue attribuer ce marché.

Ce nouveau support de communication à la fois ludique et efficace permet de mieux communiquer sur les actions de la Communauté de Communes sur le territoire.

Ces supports permetent de transmettre des messages dans de multiples registres que ce soit dans le domaine culturel, économique ou social. Des espaces sont laissés à disposition de chaque commune afin de leur permettre de communiquer également leurs informations via ce support.

Cliquez ici pour faire votre demande de publication sur les panneaux lumineux